Flux RSS principal.

Soirées & Concerts

Consultez les dates

Café Associatif Les Thétards

Activités & AteliersEchange - Apprentissage

Consultez nos ateliers

La vie autrement.

Le carnet de nos ateliers journaliers

Café asso…. ouvert !

chaque vendredi de 14h à 18h (à peu près)

Le café associatif sera ouvert ! Matthieu vous accueillera avec grand plaisir ! 

Vous souhaitez venir passer un bon moment entre amis, détente, jeux, discussions, lectures…

Faites comme vous voulez !

Venez boire un thé, un café… nous sommes là !

et ici même !

Café pOésies… Les Hydropathes

Tous les derniers jeudis du mois à 20h31

Les Hydropathes sont des amoureux des mots.

Ils se rencontrent afin d’échanger leurs regards sur le monde,

tout en poème.

Une belle manière d’illustrer notre entourage. 

Venez écouter leurs récits, partager une poésie…

 Orga : Les Hydropathes de Périgueux, 05 53 53 50 50

Talher Culturau Occitan, Atelier de Culture Occitane

chaque premier jeudi du mois à partir de 20h30

Vous serez accueillis a « bras duberts » chasque prumier dijious dau mes….

(animacions : amb Jan Bonnefon etc…)

Adiusiatz !  

org : T.C.O. (Talher Culturau Occitan)  

(5€ d’adhésion pour faire parti-e-s du T.C.O.)

Philippe Corbière : 06 44 21 47 38    ou     Christian Lafaye : 05 53 09 13 37

Communication Non-Violente (CNV)

un samedi par mois de 15h à 17h30

image d'illustration

Rendez-vous du groupe mensuel de Communication NonViolente animé par Véronique Bour, médiatrice formée à l’école des médiateurs CNV et formatrice CNV sur le parcours de certification.

Avoir plus de détails sur le site de Véronique 

Dates prévues : 11/02 . 11/03 . 15/04 . 13/05 . 10/06 . 

Renseignements & Inscriptions : au 06 85 96 16 23

Participation libre

Atelier théâtre

chaque vendredi de 18h à 21h

atelier-theatre-001

Il est tout nouveau ! L’atelier Théâtre proposé par Hélène !

(* sauf exceptionnellement, si on a une soirée musicale, où on s’arrêtera un peu avant… )

les ateliers du 03 & 10 février sont annulés mais reportés, promis !

Café Colibris périgueux

chaque 3e jeudi du mois

https://www.facebook.com/colibris24/

http://www.colibris-lemouvement.org

La légende du Colibri

Initialement appelé Mouvement pour la Terre et l’Humanisme, Colibris tire son nom d’une légende amérindienne, racontée par Pierre Rabhi

La boîte à jeux

chaque mercredi de 20h à 22h

JEUX

Envie de vous amuser dans une ambiance conviviale et agréable ?

Venez jouer avec nous !

Chaque semaine, un thème spécifique : vieux jeux, la spéciale, thématique, etc

Café esperanto ! Kafejo esperanto… !

chaque mercredi de 17h à 20h

ESPERANTO

Bonjour… Saluton !

Claude Labetaa, président de l’association « Groupe Espérantiste Périgourdin » vous invite à venir découvrir et apprendre cette langue universelle.

Vous pouvez les retrouver sur leur site, écouter leurs émissions les découvrir : http://esperanto-gep.asso.fr

Bienvenue ! Atelier ouvert aux migrants, cours de français aux étrangers

chaque mercredi de 14h30 à 16h30 et chaque jeudi de 14h à 16h30

hands-600497_1920

Au café asso ce nouvel atelier est proposé par Domi et Sarah, deux bénévoles qui s’engagent chaque semaine à venir apprendre la langue française à des personnes étrangères.

L’A.P.C.D. & sa bibliothèque sociale

chaque mardi de 17h à 19h

L’association vous accueille et vous propose un grand choix de livres et de revues en prêt lesquelles vous attendent à la bibliothèque sociale.

extrait de l’article 2 des statuts de l’association : l’association a pour but d’assurer, au point de vue matériel et moral, la défense des intérêts généraux des individus et des familles dans des situations de précarité. Elle assurera par le développement de pratiques d’éducation populaire la formation de ses adhérents, notamment dans le cadre de son université populaire.

contacts : http://www.apcd24.fr/ – tel : 07 81 05 47 32

La chorale libertaire « La Noire »

chaque lundi de 20h à 22h

Chorale Libertaire La Noire 11

Elle se réunit tous les lundis soirs pour chanter des chansons révolutionnaires et dissidentes. « Nous venons chanter les chansons tirées de notre répertoire. Leurs paroles sont chargées de nos mémoires collectives, de nos espoirs, de nos luttes et de nos révoltes et même parfois d’humour.

Nous armons nos voix de leurs mots pour ne plus rester muets face à un monde dont nous ne voulons plus et dire ceux qui nous habitent.Nous encourageons chacune et chacun à les faire siennes en venant les entonner avec nous.

« Les représentations de la pauvreté au début du 20e siècle. »

Org : APCD, 05 53 05 15 36, contact@apcd24.fr www.apcd24.fr

Le principe est simple : une soirée débat sur un thème spécifique qui peut ouvrir vers d’autres horizons de pensée, d’organisation, d’idées (cette soirée est généralement accompagnée par la projection d’un documentaire en rapport avec le thème proposé qui sert de point de départ pour le débat qui vient après).

Misère_au_borinage

« La misère au borinage » de Henry storck et Joris Ivens (1930, domaine public).
Une description unique de la misère dans une mine de charbon en Belgique, sans concession. 30 minutes.

« The city » (1922 – états unis, domaine public), 2×15 minutes.
Une découverte de la vie industrielle et de ses conséquences dans la vie de tous les jours.Film muet et esthétique, ce sont les images qui parlent et qui montrent les différents aspects de la vie industrielle au début du 20e siècle (là aussi sans concession ni pathos – Pour les cinéphiles, ce film peut-être vu comme l’ancêtre du célèbre koyaanisqatsi de godfrey reggio).

Une nouveauté aux Thétards, organisée par les Thétards eux-mêmes : « Ramène ta science », un Café Scientifique mensuel qui devrait revenir le 2ème vendredi de chaque mois.

Pour cette première réunion, exceptionnellement, pas de thème défini. Nous tâcherons de planifier les 6 cafés de la saisons (janvier à juin) et les thèmes que nous y aborderons. Si vous voulez découvrir, défendre, aborder certains sujets, nous vous incitons chaleureusement à nous retrouver à 20h30 au local des Thétards.

Permanent(e)(s) : Quentin, Jean-Marc, Philippe

thetards-220h, entrée libre

Org : Collectif Libertaire Marius Jacob www.collectif-libertaire.net

Pour cette première reprise au nouveau local, le collectif a choisit comme thème « La vie de Marius Jacob », avec la diffusion d’un documentaire.

Marius Jacob, (1879-1954) est un anarchiste illégaliste français. Cambrioleur ingénieux et doté du sens de l’humour, capable de grande générosité à l’égard de ses victimes. (source wikipédia)

Org : Collectif Libertaire Marius Jacob www.collectif-libertaire.net

De la servitude moderne

Film de Jean-François Brient et Victor Fuentes.

afficheDLSM

« L’objectif de ce film est de mettre à jour la condition de l’esclave moderne dans le cadre du système totalitaire marchand et de rendre visible les formes de mystification qui occultent cette condition servile.

Il a été fait dans le seul but d’attaqur frontalement l’organisation dominante du monde.

Ce film est avant tout un outil militant qui a pour vocation de faire s’interroger le plus grand nombre et de répandre la critique partout où elle n’a pas accès.

Les solutions, les éléments de programme, c’est ensemble qu’il faut les construire.

Et c’est avant tout dans la pratique qu’elles éclatent au grand jour.

Nous n’avons pas besoin d’un gourou qui vienne nous expliquer comment nous devons agir. La liberté d’action doit être notre caractéristique principale.»

Permanent(e)(s) : Cathy, Jacques

Créer un réseau d’échanges, d’accueil des porteurs de projets et de partage d’expériences pour aider les paysans de demain face aux difficultés liées à l’installation, telle est la vocation de ce premier café paysan. Un café, des paysans, des porteurs de projets agricoles… on se rencontre autour d’un pique-nique partageur.

A.Daneau des CIVAM nous présentera les possibilités ouvertes par une couveuse d’activités. Y.Jézequel, secrétaire général de la Confédération Paysanne nous expliquera quels sont les enjeux de l’Agriculture Paysanne.

Vous êtes tous les bienvenus pour faire vivre ce réseau ainsi que pour faire émerger les thématiques des prochains cafés.

L’APIAP (Association pour l’installation en agriculture paysanne)

Permanent(e)(s) : Fanny, Mag

Entrée libre.
Xénophobie et Fachisme d’Etat
Les Mesures discriminatoires à l’égard des Roms.

Entrée libre.

Soirée exceptionnelle au café libertaire
Organisée par le collectif libertaire Marius Jacob

Claire Auzias – écrivaine, historienne et spécialiste – sera à Périgueux et nous parlera des Roms.

Claire Auzias (source WIKIPEDIA): A 17 ans, elle prend part à Lyon aux évènement de mai 1968 au sein du Mouvement du 22 mars. Elle s’engage ensuite dans le mouvement féministe et devient historienne. Ses principaux thèmes de recherche concernent l’anarchisme et les Roms.

Elle a raconté sa vie dans en entretien avec Mimmo Pucciarelli paru en 2006 aux éditions Atelier de création libertaire.

Bibliographie

  • Gélina Calamita, Fédérop, 1974
  • Emma Goldman, une tragédie de l’émancipation féministe, Syros
  • La grève des ovalistes, Lyon, juin-juillet 1869, écrit avec Annick Houel, Payot, 1982
  • Mémoires libertaires, Lyon 1919-1939, L’Harmattan, 1993 – résultat d’une thèse de troisième cycle en 1980 en sociologie à l’université Lyon II.
  • Les Tsiganes ou Le destin sauvage des Roms de l’Est suivi de Le statut des Roms en Europe, écrit avec Marcel Courtiade, Éditions Michalon, 1995
  • Les poètes de grand chemin, Éditions Michalon, 1998
  • Louise Michel, Éditions Monde Libertaire, 1999
  • Samudaripen, le génocide des Tsiganes, L’Esprit frappeur, 2000
  • Un Paris révolutionnaire, Illustré par Golo, Éditions Dagorno, 2001
  • Les funambules de l’Histoire, Éditions de La Digitale, 2002
  • La Bartambule, K’A, 2003
  • Les aventures extraordinaires de Laplume et Goudron, travailleurs de la nuit, Éditions libertaires, 2007
  • Choeur de femmes tsiganes, éditions Egrégores, 2009

télécharger l’affiche ici : Café lib 20 11 2010

Le prochain CAFé LIBERTAIRE  aura lieu en Janvier.

Au menu, il y aura :

Projection du documentaire « 69 » et ça se déroule autour de l’expulsion du squatt’d’Ungdomshuset, situé 69 Jagveg à Copenhague et explique la manière dont ont géré, pensé, agi les militants danois face à celle-ci.

Ce documentaire sur le sujet a été réalisé par les militants eux-mêmes et raconte leur expérience.

Le film questionne sur les différentes stratégies à adopter dans les luttes actuelles et donne une image de ce qu’ont vécu les activistes d’Ungdomshuset.

rendez-vous en janvier !

affiche film volem rien foutre al pais

affiche du film volem rien foutre al pais

Nous continuons notre exploration du monde du travail et ses différentes représentations.

Nous sommes partis d’un film des années 50 (le chômeur de Clochemerle) où nous avons pu voir quelles étaient les différentes représentations du chômage et du travail à travers l’exemple du chômeur vu sous deux angles, le mauvais chômeur inutile à la société et profiteur et le bon chômeur utile à la société qui sait rendre service.

Puis nous avons continué avec les documentaires, « la mise à mort du travail » qui étudient les nouvelles formes de travail à travers le management de l’excellence qui implique une souffrance psychique réelle et d’autres conséquences plus graves encore.

Enfin nous avons  abordé un nouvel aspect du travail à travers sa critique avec le documentaire:  Attention, danger travail.

Nous continuons avec la suite d’attention danger travail, volem rien foutre al païs.

« Volem rien foutre al païs fait suite à Attention danger travail qui comprenait en particulier les mêmes co-réalisateurs, et part en quête de propositions alternatives expérimentées par des personnes que l’on peut associer, pour la plupart, au mouvement décroissant. Ces propositions, parmi lesquelles figurent des solutions ouvertement subversives, sont données sans ordre apparent telles des pièces portées au dossier. » (extrait de l’article original sur wikipedia.)

Venez avec nous discuter des alternatives au travail.

Un Collectif sur l’idée de la Décroissance dans le Périgord ? Il fallait y penser !

Après une première réunion fondatrice au printemps dernier, le Collectif Décroissance Périgord vous propose une soirée rencontre / débat mensuelle, tous les 2ème vendredis du mois.

Adresse du blog
http://decroissanceconvivialeperigord.over-blog.com

Mail : objdecroissance@hotmail.fr

CAFé LIBERTAIRE  de Janvier.

Au menu, il y aura :

expulsion du squattProjection du documentaire « 69 » et ça se déroule autour de l’expulsion du squatt’d’Ungdomshuset, situé 69 Jagveg à Copenhague et explique la manière dont ont géré, pensé, agi les militants danois face à celle-ci.

Ce documentaire sur le sujet a été réalisé par les militants eux-mêmes et raconte leur expérience.

Le film questionne sur les différentes stratégies à adopter dans les luttes actuelles et donne une image de ce qu’ont vécu les activistes d’Ungdomshuset.

site officiel du Collectif Libertaire

vivez, prospérez, consommez

Dans la société de consommation, le neuf et le beau ne suffisent plus ; il faut posséder  les produits les plus performants. Les achats n’ont pas pour but de répondre à des besoins fondamentaux, mais à satisfaire nos désirs, voir à épater autrui et être ainsi reconnu.

Conséquence : le bonheur que procure l’acquisition d’un objet est toujours plus éphémère ; nous sommes en proie à un sentiment d’insatisfaction permanente.

De plus, la durée de vie des produits ne cesse de diminuer, conduisant à l’épuisement des ressources et à l’accumulation des déchets. Derrière l’attitude de ces acheteurs boulimiques se profile un véritable scénario catastrophe. Est-il trop tard pour arrêter la machine ?

Permanent(e)(s) : nico, cathy

Un Collectif sur l’idée de la Décroissance dans le Périgord ? Il fallait y penser !

Après une première réunion fondatrice au printemps dernier, le Collectif Décroissance Périgord vous propose une soirée rencontre / débat mensuelle, tous les 2ème vendredis du mois.

Adresse du blog
http://decroissanceconvivialeperigord.over-blog.com

Mail : objdecroissance@hotmail.fr

Permanent(e)(s) : guillaume, nico

CAFé LIBERTAIRE  de Janvier.

.Thème à venir

site officiel du Collectif Libertaire

Permanent(e)(s) : cathy, jacques

affiche du document the corporation Ce documentaire montre l’évolution des « Sociétés Anonymes » (appelées Corporations en anglais) aux USA, reprenant leur histoire depuis leur apparition avec la Révolution Industrielle, où elles étaient conçues pour répondre au bien public mais furent détournées de cet objectif par la recherche du profit.

Permanent(e)(s) : nico, cathy

Un Collectif sur l’idée de la Décroissance dans le Périgord ? Il fallait y penser !

Après une première réunion fondatrice au printemps dernier, le Collectif Décroissance Périgord vous propose une soirée rencontre / débat mensuelle, tous les 2ème vendredis du mois.

Adresse du blog
http://decroissanceconvivialeperigord.over-blog.com

Mail : objdecroissance@hotmail.fr

Permanent(e)(s) : guillaume, nico

En présence de Serge Quadruppani (écrivain) pour la sortie de son livre, « la politique de la peur ».


Présentation du livre :

La politique de la peur, c’est celle qui, menée par la droite comme par la gauche, empile les lois liberticides, développe sans relâche les techniques de surveillance et les fichiers, et choisit de brandir toujours plus haut la menace « terroriste ». C’est celle qui, au nom du 11 septembre, s’en prend quotidiennement aux étrangers, aux jeunes, aux internautes, aux prostitués, aux chômeurs, aux autres, à tous les autres. Celle qui, avec l’active complicité des médias, fabrique des ennemis imaginaires (le « groupe de Tarnac », Cesare Battisti…) pour mieux détourner notre attention des oppressions quotidiennes.

Pour les dirigeants politiques qui tentent vainement de gérer l’économie globale, la politique de la peur permet de compenser leur quasi-impuissance par un activisme répressif surmédiatisé. C’est enfin une « politique de civilisation » qui est à la fois la négation de la politique et de la civilisation.

Romancier, traducteur, éditeur, Serge Quadruppani est aussi un militant et essayiste qui mêle sa voix aux critiques radicales du capitalisme. Il est notamment l’auteur de L’Antiterrorisme en France, ou la terreur intégrée (La Découverte, 1989) qui trouve ici sa suite naturelle.


site officiel du Collectif Libertaire

Permanent(e)(s) : cathy, jacques

Pourquoi abondance ne rime-t-elle plus avec jouissance ? S’appuyant sur les propos de l’écrivain anarcho-primitiviste John Zerzan, le film met en évidence les dérives et les dangers du développement effréné de nos sociétés de consommation et s’amuse habilement des propos irresponsables de nos dirigeants politiques et industriels.

Permanent(e)(s) : nico, cathy

Projection-débat : « Décroissance et démographie »

illustré par l’émission le dessous des cartes d’arte sur le thème  « surpopulation : une fausse question ? »

Aborder le sujet du nombre d’êtres humains sur la planète semble être un tabou aujourd’hui. Ce serait la porte ouverte aux dérives les plus autoritaires et les     plus violentes. Pourtant il paraît évident que l’augmentation de la population est l’une des questions-clé du devenir de l’humanité.

La planète passera le cap des sept milliards d’êtres humains durant le second semestre 2011. Leur survie est en jeu : le climat se dérègle, les ressources sont limitées, nous atteignons un point de rupture écologique. Quelle est l’incidence du facteur « population » ?

Ce débat mérite d’être abordé dans la plus grande sérénité.
http://decroissanceconvivialeperigord.over-blog.com

Mail : objdecroissance@hotmail.fr

Permanent(e)(s) : guillaume, nico

Une nouveauté aux Thétards : « Ramène ta science », un Café Scientifique mensuel.

Pour ce premier café scientifique, une grande question : la science, qu’est-ce que c’est et à quoi elle sert ? Nous recevrons, pour l’occasion,     Emmanuel Bossharth, docteur en chimie, il viendra nous parler de sa passion qui est devenue un métier pour lui.

La science est aujourd’hui partout à la fois visible et invisible. Sans elle notre monde quotidien ne serait pas le même. Sommes-nous prêts à vivre sans la science ? Et pourquoi avons-nous tant besoin de la science et pourquoi nous la rejetons autant ? Venez avec nous discuter, débattre de ce vaste sujet. Nous n’épuiserons pas la question lors de cette soirée, ce ne sera qu’une introduction mais quelle belle introduction !

C’est le temps de l’assemblée générale de l’APCD

et de faire un repas chaleureux entre amis, amies précaires et chômeurs…

Pour l’occasion, nous parlerons de l’avenir de l’association, de son bilan moral et financier, de ce qu’elle fait et ne fait, des avantages et des inconvénients d’être un précaire, un chômeur en ces temps désolés mais surtout nous parlerons de choses encore plus passionnantes.

C’est l’occasion rêvée de découvrir de l’intérieur une asso de chômeurs et de précaires.



Permanent(e)(s) : nico, cathy

Sommes-nous maîtres de nos paroles ?

Un Collectif sur l’idée de la Décroissance dans le Périgord ? Il fallait y penser !

Après une première réunion fondatrice au printemps dernier, le Collectif Décroissance Périgord vous propose une soirée rencontre / débat mensuelle, tous les 2ème vendredis du mois.

Adresse du blog
http://decroissanceconvivialeperigord.over-blog.com

Mail : objdecroissance@hotmail.fr

Permanent(e)(s) : guillaume, nico

l’astronomie

Qu’est-ce que c’est ? A quoi sert-elle de nos jours ? Une approche de la connaissance du ciel profond et de notre système solaire.

Soirée animée par Christophe Exbrayat du club d’astronomie du flep de coulounieix-chamiers.

Une rencontre d’une heure exceptionnelle et quelque peu précipitée ce jour avec Cédric Rampeau pour son livre « La Cendre et les Etoiles ».

L’auteur a choisi la forme du roman pour soulever les questions que l’on aborde rarement, bien qu’elles soient essentielles : comment s’y prend-on pour se débarrasser du système capitaliste en place ?

On se borne en général à la dénonciation du système, ou au mieux à des idées assez générales sur une société différente, alternative. Mais comment faire pour ne pas payer éternellement les pots cassés des crises qu’ils déclenchent ? Comment peut s’opérer la transition ? Doit-il y avoir un « matin du grand soir » ? Et si l’on ne croit pas à la capacité des profiteurs de renoncer pacifiquement à leurs profits, comment s’y prend-on ? Comment parer à la violence qui répondra nécessairement à toute velléité de transformer radicalement la société ?

Dans ce livre étonnant par le mélange réussi des genres, Cédric Rampeau ne se défile pas. Il explore de vraies pistes. Il ouvre des perspectives et permet une véritable réflexion sur la sortie du tunnel.

Un Collectif sur l’idée de la Décroissance dans le Périgord ? Il fallait y penser !

Après une première réunion fondatrice au printemps dernier, le Collectif Décroissance Périgord vous propose une soirée rencontre / débat mensuelle, tous les 2ème vendredis du mois.

Adresse du blog
http://decroissanceconvivialeperigord.over-blog.com

Mail : objdecroissance@hotmail.fr

Permanent(e)(s) : guillaume, nico

L’université populaire de l’APCD présente :

Utiliser le choc psychologique pour montrer une réalité différente est une technique utilisée depuis très longtemps. Cette technique, maîtrisée par des sages autrefois, permettait d’apporter une réflexion supplémentaire à quiconque venait discuter  avec le sage que ce soit la plus humble des personnes ou un puissants de ce monde. Aujourd’hui cette technique est utilisée dans le but de mettre en cause le pouvoir légitime du peuple, de renforcer le pouvoir en place et de transformer le quotidien qui doit obéir à de nouvelles lois comme l’explique Naomi Klein.

S’appuyant sur d’importantes recherches documentaires, Naomi Klein soutient que de la même manière, des désastres (catastrophes naturelles, changements de régimes), qui conduisent à des chocs psychologiques, permettent aux chantres du capitalisme d’appliquer la doctrine de l’école de Chicago dont Milton Friedman est l’un des représentants les plus connus. Ils imposeraient à l’occasion des désastres des réformes économiques que Naomi Klein qualifie d’ultra-libérales telles que la privatisation de l’énergie ou de la sécurité sociale. De telles réformes n’étant pas possibles sans crise. (source wikipedia)

Venez avec nous débattre de ce sujet important !

Permanent(e)(s) : nico, cathy

L’université populaire de l’APCD présente :

Voilà pus de 10 années que notre asso de chômeurs et de précaires tient mensuellement une université populaire, qu’elle dispose de l’agrément  éducation populaire ! Et nous n’avons jamais parlé ou presque de ce qui nous motivait de tenir une université populaire. C’est ce que nous vous proposons ce soir, nous nous inspirerons de la célèbre conférence gesticulée culte de Franck Lepage qui explique comment l’éducation populaire a été mise en place en France et comment elle a été aussi vite mise au placard !

Un philosophe aujourd’hui oublié, Her-
bert Marcuse, nous mettait en garde :
nous ne pourrions bientôt plus critiquer
efficacement le capitalisme, parce que
nous n’aurions bientôt plus de mots pour
le désigner négativement. 30 ans plus
tard, le capitalisme s’appelle développe-
ment, la domination s’appelle partena-
riat, l’exploitation s’appelle gestion des
ressources humaines et l’aliénation s’ap-
pelle projet. Des mots qui ne permettent
plus de penser la réalité mais simplement
de nous y adapter en l’approuvant à l’in-
fini.
Venez avec nous débattre de ce sujet important !

Permanent(e)(s) : nico, cathy

Un Collectif sur l’idée de la Décroissance dans le Périgord ? Il fallait y penser !

Après une première réunion fondatrice au printemps dernier, le Collectif Décroissance Périgord vous propose une soirée rencontre / débat mensuelle, tous les 2ème vendredis du mois.

Adresse du blog
http://decroissanceconvivialeperigord.over-blog.com

Mail : objdecroissance@hotmail.fr

Permanent(e)(s) : guillaume, nico

Diffusion de cet excellent documentaire placé dans le domaine public, librement téléchargeable sur archive.org. Les sous-titres sont de mon cru et de quelques personnes qui m’ont aidé.

Première partie : les machines désirantes

durée : 1 heure

Ce documentaire retrace l’histoire des relations entre Sigmund Freud et son neveu Américain, Edward Bernays. Bernays a inventé la profession des relations publiques dans les années
1920 (parce que le mot propagande avait une trop forte connotation)  et a été la première personne à utiliser les idées de Freud pour manipuler les masses.

Il a expliqué aux industries américaines comment elles pouvaient obtenir des gens des choses dont ils n’avaient pas besoin en créant systématiquement un lien entre leurs marchandises et les désirs inconscients des gens.
Bernays est le principal architecte des techniques modernes de persuasion du consumérisme de masse. Il a utilisé toutes les techniques possibles en s’appuyant sur les célébrités, en créant des manifestations scandaleuses, en érotisant l’automobile. Son coup d’éclat le plus connu aura été de briser le tabou de la cigarette pour les femmes en en faisant un symbole d’indépendance et de liberté.

Pour Bernays cela n’était rien de plus qu’une simple manière de vendre des biens de consommation. C’était aussi la naissance d’une nouvelle conception politique afin contrôler les masses. En satisfaisant les désirs intérieurs irrationnels que son oncle avait identifiés, il était possible de rendre les gens heureux et, en conséquence, dociles. Ce fut le début de l’ère du moi-consommateur qui, aujourd’hui, domine notre monde.

Seconde partie : l’ingénierie du consentement

durée : 1 heure

Les politiciens, à l’issue de la seconde guerre mondiale, approuvèrent l’idée principale de Freud : en chaque être humain siégeait des désirs et des peurs à la fois irrationnels et dangereux. Ils furent convaincus que ce sont ces instincts libérés qui ont conduit l’Allemagne Nazie à la barbarie. Afin de contrer cet « ennemi intérieur », caché dans l’esprit
humain, ils cherchèrent de nouveaux moyens de contrôle.

La fille de Sigmund Freud, Anna Freud et Edward Bernays fournirent les bases principales de cette nouvelle philosophie du contrôle. Le gouvernement Américain, les entreprises et la CIA utilisèrent leurs idées afin de développer des techniques pour gérer et contrôler  les esprits du peuple Américain. Toutefois, ce n’était pas un exercice cynique sur la manipulation. Les personnes qui détenaient le pouvoir avaient l’intime conviction que le moyen d’obtenir une société stable dans une démocratie de masse était de réprimer cette sauvagerie barbare qui siège en chacun de nous.

L’université populaire de l’APCD présente :

 

 

« Et si on empêchait les riches de s’instruire plus vite que les pauvres ? » ou « comment j’ai raté mon ascension sociale »

Quels sont les fondamentaux de l’Éducation Nationale ? À quoi sert-elle ? Y a t-il eu des alternatives ? Quelles perspectives pour l’Éducation Nationale ?

Ce petit conte politique est matière à réflexions couplées à de bons moments de rigolade !

Venez avec nous débattre de ce sujet important !

Permanent(e)(s) : nico, cathy

Un Collectif sur l’idée de la Décroissance dans le Périgord ? Il fallait y penser !

Après une première réunion fondatrice au printemps dernier, le Collectif Décroissance Périgord vous propose une soirée rencontre / débat mensuelle, tous les 2ème vendredis du mois.

Adresse du blog
http://decroissanceconvivialeperigord.over-blog.com

Mail : objdecroissance@hotmail.fr

Permanent(e)(s) : guillaume, nico

Diffusion de cet excellent documentaire placé dans le domaine public, librement téléchargeable sur archive.org. Les sous-titres sont de mon cru et de quelques personnes qui m’ont aidé.

Le siècle du moi, partie 2 : l’ingénierie du consentement

durée :1 heure

Les politiciens, à l’issue de la seconde guerre mondiale, approuvèrent l’idée principale de Freud : en chaque être humain siégeait des désirs et des peurs à la fois irrationnels et dangereux. Ils furent convaincus que ce sont ces instincts libérés qui ont conduit l’Allemagne Nazie à la barbarie. Afin de contrer cette « ennemi intérieur », caché dans l’esprit humain, ils cherchèrent de nouveaux moyens de contrôle.

La fille de Sigmund Freud, Anna Freud et Edward Bernays fournirent les bases principales de cette nouvelle philosophie du contrôle. Le gouvernement Américain, les entreprises et la CIA utilisèrent leurs idées afin de développer des techniques pour gérer et contrôler  les esprits du peuple Américain. Toutefois, ce n’était pas un exercice cynique sur la manipulation. Les personnes qui détenaient le pouvoir avaient l’intime conviction que le moyen d’obtenir une société stable dans une démocratie de masse était de réprimer cette sauvagerie barbare qui siège en chacun de nous.

L’université populaire de l’APCD présente :

« La ligne générale » d’Eisenstein

en VO sous-titrée

Une oeuvre à la beauté primitive, épopée du quotidien célébrant l’héroïsme des humbles avec une démesure lyrique.
Marfa Lapkina, une pauvre paysanne, décide, pour sortir de la misère, d’organiser une coopérative laitière. Avec l’aide des ouvriers du kolkhoze, elle se procure un équipement technique moderne et des bêtes de race. L’entreprise prospère mais la bureaucratie et les koulaks, furieux, tentent de la saboter.
(Russie, 1929, 131mn)
Réalisateur: Sergej M. Eisenstein
Auteur: Sergej M. Eisenstein, Grigorij Alexandrow
Image: Edouard Tissé, Wladimir Popow
Musique: Taras Bujewski
Production: Sowkino
Avec: Marfa Lapkina , Wasja Busenkow , Kostja Wassiliew , Tschuchmarew, Ivan Judin , M. Iwanin , Neshnikow

Marfa Lapkina, une pauvre paysanne, décide, pour sortir de la misère, d’organiser une coopérative laitière. Avec l’aide des ouvriers du kolkhoze, elle se procure un équipement technique moderne et des bêtes de race. L’entreprise prospère mais la bureaucratie et les koulaks, furieux, tentent de la saboter.

Mythe collectif

Pour la première fois dans l’histoire du cinéma, un réalisateur s’attelle à l’énorme tâche d’élever les masses au-dessus de leur quotidien en les présentant comme les acteurs lucides d’un drame cosmique et humain qui a pour nom socialisme. Utopique réaliste, l’auteur du Cuirassé Potemkine cherche à « empoigner par les cheveux le spectateur ». Il décrit la joie, la soif d’équité, l’enthousiasme, la libération que permet l’avènement du collectivisme. Toute l’année 1905 tenait dans la révolte du Potemkine ; ici, l’édification entière du socialisme tient dans l’histoire de ce kolkhoze naissant. Malgré le manichéisme du message, La ligne générale est une oeuvre paisible, presque idyllique, baignant dans une blancheur innocente. Eisenstein sacralise le quotidien et invente un mythe collectif.

source  : arte.tv

N.B : la copie que nous diffusons est tirée du domaine public, les sous-titres ont été réalisés par une équipe de bénévoles qui les publie sous licence libre.

Permanent(e)(s) : nico, cathy

Un Collectif sur l’idée de la Décroissance dans le Périgord ? Il fallait y penser !

Après une première réunion fondatrice au printemps dernier, le Collectif Décroissance Périgord vous propose une soirée rencontre / débat mensuelle, tous les 2ème vendredis du mois.

Adresse du blog
http://decroissanceconvivialeperigord.over-blog.com

Mail : objdecroissance@hotmail.fr

Permanent(e)(s) : guillaume, nico

Soirée projection-débat : Faim de pétrole – Incultures 4 par scop le pavé

Une première partie pour comprendre la crise énergétique qui nous pend au nez. Une crise qui, très simplement, pourrait mener à la fin de notre civilisation industrielle. Pour combien de temps pouvons-nous encore nous permettre l’insouciance ? Pour les experts en retraite de l’industrie pétrolière, c’est déjà trop tard, pour ceux en activité, nous avons encore 10 ans, au mieux.

Le monde militant connait plusieurs de ces scénarios catastrophes. L’écart entre ce que l’on sait et ce qu’on arrive à faire pour changer le monde produit de l’impuissance. Il faut donc soit moins savoir de choses soit être capable d’augmenter son pouvoir d’agir.

Avouons nos faiblesses et sortons de l’information qui ne pousse que peu de gens vers l’action. Ne jugeons plus ceux qui militent autrement ! Donnons du corps à la convergence des luttes ! Réapproprions-nous l’action directe !

Une seconde partie pour comprendre ce qui provoque cette impression de n’être qu’entre « déjà convaincus » et des pistes pour militer de manière joyeuse et offensive. En reprenant notamment les idées de Saul Alinsky, qui a préconisé de péter dans un opéra pour réhabiliter un quartier insalubre. Et ça a marché !

image : http://www.flickr.com/photos/carlwwycoff/ – licence cc-by

huit personnes sirotant du vin à Kettering

Cet épisode explique comment les hommes politiques de gauche en Angleterre et aux Etats Unis se sont penchés sur les techniques développées par le monde des affaires afin de mieux connaître les désirs inassouvis des personnes.

Le New Labour de Tony Blair et les Démocrates de Bill Clinton utilisèrent la technique des groupes cibles, inventée par les psychanalystes, afin de regagner une forme de popularité. Ils façonnèrent leur programme politique afin que ce dernier colle aux désirs et sentiments des personnes à l’instar du capitalisme qui l’avait fait avec les marchandises.

Ils pensaient créer une meilleure forme de démocratie qui correspondrait exactement aux désirs des individus. Mais ils n’avaient pas réalisé que ces techniques n’avaient pas été développées pour rendre plus libres les personnes dans une démocratie, au contraire elles servaient à mieux les contrôler.

Venez continuer à débattre ensemble après la diffusion du documentaire.

Un Collectif sur l’idée de la Décroissance dans le Périgord ? Il fallait y penser !

Après une première réunion fondatrice au printemps dernier, le Collectif Décroissance Périgord vous propose une soirée rencontre / débat mensuelle, tous les 2ème vendredis du mois.

Adresse du blog
http://decroissanceconvivialeperigord.over-blog.com

Mail : objdecroissance@hotmail.fr

Permanent(e)(s) : guillaume, nico

l’exemple américain : Hoboes, Industrial Workers of the world

Projection débat sur ce thème

Un Hobo, mot anglais lié à la réalité historique des États-Unis est un sans domicile fixe se déplaçant de ville en ville le plus souvent en se cachant dans des trains de marchandises, vivant de travaux manuels saisonniers et d’expédients. (…)

Pendant la grande dépression, les « hobos ou hoboes » sont des travailleurs itinérants qui sillonnent les États en quête de petits boulots et de bonnes combines. Ils sont un des résultats des changements profonds qui affectent la société américaine du début du XXe siècle (industrialisation, urbanisation) et tentent de fuir la misère provoquée par la crise.

Ils voyagent par la route mais aussi dans les trains de marchandises dans lesquels ils montent clandestinement. L’image du hobo est d’ailleurs inséparable de celle du train. Beaucoup de hobos se retrouvent le long des principales lignes ferroviaires dans des points d’accueil plus ou moins improvisés. Ils peuvent alors échanger des informations sur les régions où trouver de l’emploi et mener une vie stable. (source wikipedia)

Les IWW ont comme principe fondamental l’unité des travailleurs au sein d’un seul grand syndicat (« One Big Union ») en tant que classe partageant les mêmes intérêts. Elle vise à l’abolition du salariat. Les IWW sont connus pour avoir développé le Wobbly Shop, une forme de démocratie en entreprise, dans laquelle les travailleurs élisent des délégués révocables. Les wobblies ont également mis en application d’autres formes de démocratie ouvrière, comme l’autogestion. (source wikipedia)

télécharger l’affiche de la soirée

Soirée projection-débat : vidéoconférence de Benjamin Bayart

A la suite de la fermeture de MÉGAUPLOAD ,le site de téléchargement, nous rediffusons la vidéo conférence de Benjamin Bayart.

Elle fait le parallèle, sur quelques aspects (politique, économique, technique, etc) entre les réseaux « ancien style », par exemple le Minitel en France, et Internet.

 

Soirée introduite par un apéritif dinatoire à 20h 🙂

20:30

Un Collectif sur l’idée de la Décroissance dans le Périgord ? Il fallait y penser !

Après une première réunion fondatrice au printemps dernier, le Collectif Décroissance Périgord vous propose une soirée rencontre / débat mensuelle, tous les 2ème vendredis du mois.

Adresse du blog
http://decroissanceconvivialeperigord.over-blog.com

Mail : objdecroissance@hotmail.fr

20:30

Un Collectif sur l’idée de la Décroissance dans le Périgord ? Il fallait y penser !

Après une première réunion fondatrice au printemps dernier, le Collectif Décroissance Périgord vous propose une soirée rencontre / débat mensuelle, tous les 2ème vendredis du mois.

Adresse du blog
http://decroissanceconvivialeperigord.over-blog.com

Mail : objdecroissance@hotmail.fr

Le schéma patriarcal et la domination masculine

Le schéma patriarcal, modèle autoritaire dans lequel s’inscrit la domination masculine, enferme les individus dans des rôles, des stéréotypes, des déterminismes qui modèlent nos comportements, façonnent nos désirs, influent sur l’organisation sociale, et ceci depuis des millénaires.
Quel regard portons-nous sur cet état de fait ?

le revenu de base

Soirée projection-débat, autour du film de Daniel Häni et Enno Schmidt

« Un revenu, c’est comme l’air sous les ailes de l’oiseau ! ». C’est ainsi que commence le film. Est-ce que ce revenu devrait être inconditionnel pour chacun ? Est-ce possible, un droit civique économique ?

Le film est captivant, il fait réfléchir, il touche et met le doigt sur ce qui est raisonnable. Il permet de voir la situation de la société et le devoir de l’argent sous un jour nouveau. Un thème d’une actualité brûlante.

Un Collectif sur l’idée de la Décroissance dans le Périgord ? Il fallait y penser !

Après une première réunion fondatrice au printemps dernier, le Collectif Décroissance Périgord vous propose une soirée rencontre / débat mensuelle, tous les 2ème vendredis du mois.

Adresse du blog
http://decroissanceconvivialeperigord.over-blog.com

Mail : objdecroissance@hotmail.fr

Permanent(e)(s) : guillaume, nico

Retrouvez-nous le samedi 21 avril lors du concert d’Iba ! 🙂

20:30

Un Collectif sur l’idée de la Décroissance dans le Périgord ? Il fallait y penser !

La décroissance est un ensemble d’idées soutenues par certains mouvements anti-productivistes, anti-consuméristes et écologistes appelés objecteurs de croissance. Ils rejettent l’objectif, en tant que tel, du maintien d’un taux de croissance économique positif ; certains prônent même une réduction contrôlée de l’activité économique, ce qui correspond à un taux négatif. Le terme est parfois complété par des adjectifs tels que « décroissance soutenable » ou « décroissance conviviale ». Une autre appellation, plus récente, est « objection de croissance ».

Le point de vue des défenseurs du développement durable, ou développement soutenable, s’oppose à celui des objecteurs de croissance, également appelés « décroissants » dans la presse, car il ne remet pas en question l’idéal de croissance. Les partisans de la décroissance contestent en effet l’idée d’un développement économique infini : selon eux, le taux de production et de consommation ne peut pas être durablement accru ni même maintenu, dans la mesure où la création de richesse mesurée par les indicateurs économiques comme le PIB correspond à une destruction du capital naturel et que ce dernier est épuisable.

Les objecteurs de croissance prônent au plan individuel la démarche dite de simplicité volontaire et, au plan global, une relocalisation des activités économiques afin de réduire l’empreinte écologique et les dépenses énergétiques.

source : wikipedia

Adresse du blog
http://decroissanceconvivialeperigord.over-blog.com

Mail : objdecroissance@hotmail.fr

plus d’infos bientôt 🙂

plus d’infos bientôt 🙂

20:30

Un Collectif sur l’idée de la Décroissance dans le Périgord ? Il fallait y penser !

La décroissance est un ensemble d’idées soutenues par certains mouvements anti-productivistes, anti-consuméristes et écologistes appelés objecteurs de croissance. Ils rejettent l’objectif, en tant que tel, du maintien d’un taux de croissance économique positif ; certains prônent même une réduction contrôlée de l’activité économique, ce qui correspond à un taux négatif. Le terme est parfois complété par des adjectifs tels que « décroissance soutenable » ou « décroissance conviviale ». Une autre appellation, plus récente, est « objection de croissance ».

Le point de vue des défenseurs du développement durable, ou développement soutenable, s’oppose à celui des objecteurs de croissance, également appelés « décroissants » dans la presse, car il ne remet pas en question l’idéal de croissance. Les partisans de la décroissance contestent en effet l’idée d’un développement économique infini : selon eux, le taux de production et de consommation ne peut pas être durablement accru ni même maintenu, dans la mesure où la création de richesse mesurée par les indicateurs économiques comme le PIB correspond à une destruction du capital naturel et que ce dernier est épuisable.

Les objecteurs de croissance prônent au plan individuel la démarche dite de simplicité volontaire et, au plan global, une relocalisation des activités économiques afin de réduire l’empreinte écologique et les dépenses énergétiques.

source : wikipedia

Adresse du blog
http://decroissanceconvivialeperigord.over-blog.com

Mail : objdecroissance@hotmail.fr

C’EST COMPLET ! MERCI !

soirée organisée via OVS

(http://perigueux.onvasortir.com/l-039art-d-039aimer-co-v2-1-aimer-81481.html)

thème : aimer ou être aimé ?  

Important : je limite le nombre d’inscrits à 15 personnes afin de ne pas perdre en qualité. Merci d’en prendre note.

 

C’est reparti pour une nouvelle série !

Je vous propose de venir discuter, librement et tranquillement, autour d’un verre,

de ce grand mystère connu de tous et de toutes : l’art d’aimer.

Reprenons ces longues discussions sur l’art d’aimer toujours en toute simplicité et amitié,

sans se prendre la tête mais tout en discutant sérieusement. 

Ce soir, pour la reprise, un sujet plutôt sympathique, que vaut-il mieux : aimer ou être aimé ?

Quelles sont vos idées, vos expériences sur le sujet ?

Bref discutons, discutons de cela et d’autre chose !  Au plaisr de vous voir !

 

Précautions d’usage :

Afin que la discussion se passe au mieux et comme nous serons dans

le domaine de l’émotionnel non pas de la raison,

je vous demande d’observer quelques règles simples afin d’éviter

de blesser quelqu’un même sans le vouloir :
-écouter la parole de l’autre, ne pas parler en même temps,
-respecter ce qui est dit même si cela vous semble absurde,
-si une personne parle d’une expérience un peu trop personnelle,

merci de faire en sorte que ce qui est dit par cette personne ne devienne pas un ragot,
-si une personne pose une question et qu’une autre personne, pour

quelque raison que cesoit, ne souhaite pas répondre en disant « non » ;

merci de ne pas forcer cette personne et de respecter son choix de se taire.

Permanent(e)(s) : JmJ & Mag

C’EST COMPLET ! MERCI !

soirée organisée via OVS

(http://perigueux.onvasortir.com/l-039art-d-039aimer-co-v2-2-rupture-82371.html)

thème : la rupture

Important : je limite le nombre d’inscrits à 12 personnes afin de ne pas perdre en qualité. Merci d’en prendre note.C’est reparti pour une nouvelle série !
 

Je vous propose de venir discuter, librement et tranquillement, autour d’un verre, de ce grand mystère connu de tous et de toutes : l’art d’aimer. Reprenons ces longues discussions sur l’art d’aimer toujours en toute simplicité et amitié, sans se prendre la tête mais tout en discutant sérieusement. 

Ce soir, parlons de la rupture. Pourquoi est-elle aussi compliquée dans certains cas et pas dans d’autres ? Dans un cas, nous nous rendrions compte que nous aimions cette personne et dans l’autre pas du tout ? Ou est-ce simplement la peur de la séparation, le fait de savoir que nous ne sommes plus unis à… ?

Quelles sont vos idées, vos expériences sur le sujet ? Bref discutons, discutons de cela et d’autre chose !  Au plaisir de vous voir !

Précautions d’usage :

Afin que la discussion se passe au mieux et comme nous serons dans le domaine de l’émotionnel non pas de la raison, je vous demande d’observer quelques règles simples afin d’éviter de blesser quelqu’un même sans le vouloir :

-écouter la parole de l’autre, ne pas parler en même temps,
-respecter ce qui est dit même si cela vous semble absurde,
-si une personne parle d’une expérience un peu trop personnelle, merci de faire en sorte que ce qui est dit par cette personne ne devienne pas un ragot,
-si une personne pose une question et qu’une autre personne, pour quelque raison que ce soit, ne souhaite pas répondre en disant « non » ; merci de ne pas forcer cette personne et de respecter son choix de se taire.

Permanent(e)(s) : JmJ & Mag

adam curtis3ème et dernière partie du documentaire « The Trap » d’Adam Curtis.

 sous-titré in french by JMJ lui-même !

http://perigueux.onvasortir.com/cafe-doc-the-trap-episode-3-82141.html

« The Trap est une série de documentaires réalisés par Adam Curtis pour la BBC et diffusés en 2007, sur le thème de l’histoire des idées qui ont influencées la psychologie, la politique, la culture et la science pendant les dernières 40 années environ.

Le contenu est très bien documenté, et, si l’auteur fait preuve d’une certaine subjectivité, il apporte tout de même une incroyable perspective sur le concept de la liberté.

En particulier, il souligne comment la liberté dans laquelle on croit vivre aujourd’hui peut en fait facilement ressembler à une cage faite de chiffres à atteindre.

Il décrit la création du modèle selon lequel le « self-interest » (intérêt personnel) représente le moteur de la vie des individus, et comment ce modèle a été appliqué dans nos sociétés.

Je regrette cependant qu’il ne présente pas d’alternatives à ce modèle. Adam Curtis a une approche de journaliste, donc il ne se veut qu’un observateur, pas un philosophe ou un théoricien.

Le premier épisode de la série The Trap s’appelle Fuck You Buddy, et le second The Lonely Robot.

Le  troisième diffusé ce soir  est : We will force you to be free. »

(sources : http://www.albanblog.fr/2008/10/the-trap-questions-sur-la-liberte/)

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Adam_Curtis

Permanent(e)(s) : Jmj

C’EST COMPLET ! MERCI !

soirée organisée via OVS (http://perigueux.onvasortir.com/l-039art-d-039aimer-co-v2-3-a-deux-83011.html)

 

Thème : à deux !

Important : je limite le nombre d’inscrits à 15 personnes afin de ne pas perdre en qualité. Merci d’en prendre note. C’est reparti pour une nouvelle série !

Je vous propose de venir discuter, librement et tranquillement, autour d’un verre, de ce grand mystère connu de tous et de toutes : l’art d’aimer. Reprenons ces longues discussions sur l’art d’aimer toujours en toute simplicité et amitié, sans se prendre la tête mais tout en discutant sérieusement. 

Pour ce soir essayons de répondre à la question suivante : vivre à deux, est-ce une nécessité ? Ou encore la nécessité de vivre à deux… oui mais quand il y a des enfants ; la nécéssité est-elle toujours la même ? La nécessité se présente-t-elle comme l’exact opposé de l’impossibilité ?

Quelles sont vos idées, vos expériences sur le sujet ? Bref discutons, discutons de cela et d’autre chose !  Au plaisir de vous voir !

Précautions d’usage :

Afin que la discussion se passe au mieux et comme nous serons dans le domaine de l’émotionnel non pas de la raison, je vous demande d’observer quelques règles simples afin d’éviter de blesser quelqu’un même sans le vouloir :

  • écouter la parole de l’autre, ne pas parler en même temps,
  • respecter ce qui est dit même si cela vous semble absurde,
  • si une personne parle d’une expérience un peu trop personnelle, merci de faire en sorte que ce qui est dit par cette personne ne devienne pas un ragot,
  • si une personne pose une question et qu’une autre personne, pour quelque raison que ce soit, ne souhaite pas répondre en disant « non » ; merci de ne pas forcer cette personne et de respecter son choix de se taire.


Permanent(e)(s) : JmJ & Mag

C’EST COMPLET ! MERCI !

soirée organisée via OVS (http://perigueux.onvasortir.com/l-039art-d-039aimer-v2-4-histoires-83761.html)

 

Thème : histoires !

Important : je limite le nombre d’inscrits à 15 personnes afin de ne pas perdre en qualité. Merci d’en prendre note. C’est reparti pour une nouvelle série !

Je vous propose de venir discuter, librement et tranquillement, autour d’un verre, de ce grand mystère connu de tous et de toutes : l’art d’aimer. Reprenons ces longues discussions sur l’art d’aimer toujours en toute simplicité et amitié, sans se prendre la tête mais tout en discutant sérieusement. 

Pour ce soir, comment passer d’une histoire d’amour à une autre. L’entre-deux histoires nous intéressera plutôt ici. Les hauts, les bas, les déceptions, les bonnes résolutions, le deuil, le lacher-prise, se sentir prêt, prête pour une autre histoire ou changer radicalement sa vie et ses rencontres etc, et hop, à nouveau l’amour… peut-être, peut-être pas !??

Quelles sont vos idées, vos expériences sur le sujet ? Bref discutons, discutons de cela et d’autre chose !  Au plaisir de vous voir !

Précautions d’usage :

Afin que la discussion se passe au mieux et comme nous serons dans le domaine de l’émotionnel non pas de la raison, je vous demande d’observer quelques règles simples afin d’éviter de blesser quelqu’un même sans le vouloir :

  • écouter la parole de l’autre, ne pas parler en même temps,
  • respecter ce qui est dit même si cela vous semble absurde,
  • si une personne parle d’une expérience un peu trop personnelle, merci de faire en sorte que ce qui est dit par cette personne ne devienne pas un ragot,
  • si une personne pose une question et qu’une autre personne, pour quelque raison que ce soit, ne souhaite pas répondre en disant « non » ; merci de ne pas forcer cette personne et de respecter son choix de se taire.


Permanent(e)(s) : JmJ & Mag

Les sentiers de l’utopie, soirée proposée par le collectif libertaire Marius Jacob

À la fois récit de voyage et documentaire fictionnel, ce livre-film propose un périple réel et imaginaire, une exploration lancée à la découverte de formes de vie post-capitalistes.
Pendant près d’un an, Isabelle Fremeaux et John Jordan sont partis sur les routes européennes, à la rencontre de celles et ceux qui ont choisi, ici et maintenant, de vivre autrement. Ils ont partagé d’autres manières d’aimer et de manger, de produire et d’échanger, de décider des choses ensemble et de se rebeller.

 

 

 

http://www.collectif-libertaire.net/

marius jacob

 

C’EST COMPLET ! MERCI !

réservations : OVS (http://perigueux.onvasortir.com/l-039art-d-039aimer-v2-5-mots-d-039amour-84371.html)

 

Thème : mots d’amour !

Important : je limite le nombre d’inscrits à 15 personnes afin de ne pas perdre en qualité. Merci d’en prendre note. C’est reparti pour une nouvelle série !

Je vous propose de venir discuter, librement et tranquillement, autour d’un verre, de ce grand mystère connu de tous et de toutes : l’art d’aimer. Reprenons ces longues discussions sur l’art d’aimer toujours en toute simplicité et amitié, sans se prendre la tête mais tout en discutant sérieusement. 

Pour ce soir, nous allons faire dans le léger, le sibyllin… Et si on parlait, échangeait nos « mots d’amour » ? Mais on pourra aussi regarder du côté des mots de l’amour, ces mots, phrases, expressions que le couple partage comme des secrets qui s’échangent discrètement !

Quelles sont vos idées, vos expériences sur le sujet ? Bref discutons, discutons de cela et d’autre chose !  Au plaisir de vous voir !

Précautions d’usage :

Afin que la discussion se passe au mieux et comme nous serons dans le domaine de l’émotionnel non pas de la raison, je vous demande d’observer quelques règles simples afin d’éviter de blesser quelqu’un même sans le vouloir :

  • écouter la parole de l’autre, ne pas parler en même temps,
  • respecter ce qui est dit même si cela vous semble absurde,
  • si une personne parle d’une expérience un peu trop personnelle, merci de faire en sorte que ce qui est dit par cette personne ne devienne pas un ragot,
  • si une personne pose une question et qu’une autre personne, pour quelque raison que ce soit, ne souhaite pas répondre en disant « non » ; merci de ne pas forcer cette personne et de respecter son choix de se taire.


Permanent(e)(s) : JmJ & Mag

Psywar de Scott Noble

 réservations ovs : http://perigueux.onvasortir.com/cafe-doc-psywar-84491.html

Produit par Metanoia-Films.org, Psywar est un documentaire sur la manière dont est utilisée la propagande que ce soit à grande échelle, pour des opérations militaires ou, encore, ce qu’il est convenu d’appeler la gestion de la perception des événements par la politique. (Pour ceux et celles qui ont suivi les précédentes diffusions des documentaires d’Adam Curtis, nous avons déjà eu un aperçu de ce type d’opérations à travers l’exemple des Relations Publiques créées par Edward Bernays ou encore pour l’affaire de l’Irangate).

 

Le film explore l’évolution de la propagande aux USA à travers les relations publiques qui s’appuient sur une définition élitiste de la démocratie et influence, par conséquent, la relation entre propagande et classes sociales. Avec, entre autres, George Bush, George W. Bush, Noam Chomsky, Bill Clinton, Donald Rumsfeld, Howard Zinn, etc.

 

Permanent(e)(s) : Jmj

C’EST COMPLET ! MERCI !

réservations : OVS (http://perigueux.onvasortir.com/l-039art-d-039aimer-v2-6-g-85221.html)

 

Thème : .g, eros & le couple

Important : je limite le nombre d’inscrits à 15 personnes afin de ne pas perdre en qualité. Merci d’en prendre note. C’est reparti pour une nouvelle série !

Je vous propose de venir discuter, librement et tranquillement, autour d’un verre, de ce grand mystère connu de tous et de toutes : l’art d’aimer. Reprenons ces longues discussions sur l’art d’aimer toujours en toute simplicité et amitié, sans se prendre la tête mais tout en discutant sérieusement. 

Eros est l’image même de l’amour qu’ils soit physique ou charnel. Il est au coeur de la relation amoureuse et du couple. Il est cet invité indiscret qui a fait dire à woody allen cette phrase célèbre : « C’est sûr, l’amour est la réponse. Mais pendant que vous êtes en train d’attendre la réponse, le sexe pose des questions très pertinentes. » Eros transporte le couple vers des extases souvent impossibles à exprimer si ce n’est par des sensations de plaisir et de bien-être.

Quelles sont vos idées, vos expériences sur le sujet ? Bref discutons, discutons de cela et d’autre chose !  Au plaisir de vous voir !

Précautions d’usage :

Afin que la discussion se passe au mieux et comme nous serons dans le domaine de l’émotionnel non pas de la raison, je vous demande d’observer quelques règles simples afin d’éviter de blesser quelqu’un même sans le vouloir :

  • écouter la parole de l’autre, ne pas parler en même temps,
  • respecter ce qui est dit même si cela vous semble absurde,
  • si une personne parle d’une expérience un peu trop personnelle, merci de faire en sorte que ce qui est dit par cette personne ne devienne pas un ragot,
  • si une personne pose une question et qu’une autre personne, pour quelque raison que ce soit, ne souhaite pas répondre en disant « non » ; merci de ne pas forcer cette personne et de respecter son choix de se taire.


Permanent(e)(s) : JmJ & Mag

affiche copier n'est pas volerLa production de biens culturels était basée sur le principe de rareté. A l’heure du numérique, avec la facilité de duplication, se dessine une autre façon d’appréhender la culture.
Il est dommage de considérer le numérique comme un désastre culturel. La créativité n’a jamais été aussi riche et aussi facilement diffusable que maintenant.
Arc-boutées sur un modèle inadapté, les industries du divertissement tentent de stigmatiser les usages nouveaux. Autrefois réservés aux revendeurs indélicats, les mots “voleur”, “pirate”, “contrefacteur”, … servent maintenant à désigner leur propre public.

Documentaire réalisé par l’association COAGUL (coagul = Côte-d’Or – Association Générale des Utilisateurs de Logiciels libres)

 

C’EST COMPLET ! MERCI !

réservations : OVS (http://perigueux.onvasortir.com/l-039art-d-039aimer-v2-7-influences-85801.html)

 

Thème : Influences !

Important : je limite le nombre d’inscrits à 15 personnes afin de ne pas perdre en qualité. Merci d’en prendre note. C’est reparti pour une nouvelle série !

Je vous propose de venir discuter, librement et tranquillement, autour d’un verre, de ce grand mystère connu de tous et de toutes : l’art d’aimer. Reprenons ces longues discussions sur l’art d’aimer toujours en toute simplicité et amitié, sans se prendre la tête mais tout en discutant sérieusement. 

Pour ce soir. Comment notre éducation a-t-elle influencé notre perception et notre comportement au regard de nos relations amoureuses ? Comment les médias influencent-ils aussi nos relations amoureuses ? Bref, vivons-nous dans un monde de prescriptions suggérées ? Ou devenons-nous plus mâtures avec les expériences ? Ou pas du tout ?

Quelles sont vos idées, vos expériences sur le sujet ? Bref discutons, discutons de cela et d’autre chose !  Au plaisir de vous voir !

Précautions d’usage :

Afin que la discussion se passe au mieux et comme nous serons dans le domaine de l’émotionnel non pas de la raison, je vous demande d’observer quelques règles simples afin d’éviter de blesser quelqu’un même sans le vouloir :

  • écouter la parole de l’autre, ne pas parler en même temps,
  • respecter ce qui est dit même si cela vous semble absurde,
  • si une personne parle d’une expérience un peu trop personnelle, merci de faire en sorte que ce qui est dit par cette personne ne devienne pas un ragot,
  • si une personne pose une question et qu’une autre personne, pour quelque raison que ce soit, ne souhaite pas répondre en disant « non » ; merci de ne pas forcer cette personne et de respecter son choix de se taire.


Permanent(e)(s) : JmJ & Mag

C’EST COMPLET ! MERCI !

réservations : OVS (http://perigueux.onvasortir.com/l-039art-d-039aimer-v2-8-parler-86521.html)

 

Thème : Parler !

Important : je limite le nombre d’inscrits à 15 personnes afin de ne pas perdre en qualité. Merci d’en prendre note. C’est reparti pour une nouvelle série !

Je vous propose de venir discuter, librement et tranquillement, autour d’un verre, de ce grand mystère connu de tous et de toutes : l’art d’aimer. Reprenons ces longues discussions sur l’art d’aimer toujours en toute simplicité et amitié, sans se prendre la tête mais tout en discutant sérieusement. 

Pour ce soir. Comment entrer en communication avec l’autre ? Comment réussir à se parler et avoir un vrai dialogue aujourd’hui, (depuis que nous avons perdu l’habitude de nous parler l’un face à l’autre cachés derrière nos écrans d’ordi) ?  Comment aborder l’autre quand on le croise dans le rayon d’un supermarché, dans la rue, etc ?

Quelles sont vos idées, vos expériences sur le sujet ? Bref discutons, discutons de cela et d’autre chose !  Au plaisir de vous voir !

Précautions d’usage :

Afin que la discussion se passe au mieux et comme nous serons dans le domaine de l’émotionnel non pas de la raison, je vous demande d’observer quelques règles simples afin d’éviter de blesser quelqu’un même sans le vouloir :

  • écouter la parole de l’autre, ne pas parler en même temps,
  • respecter ce qui est dit même si cela vous semble absurde,
  • si une personne parle d’une expérience un peu trop personnelle, merci de faire en sorte que ce qui est dit par cette personne ne devienne pas un ragot,
  • si une personne pose une question et qu’une autre personne, pour quelque raison que ce soit, ne souhaite pas répondre en disant « non » ; merci de ne pas forcer cette personne et de respecter son choix de se taire.


Permanent(e)(s) : JmJ & Mag

L’évocation de la vie D’Alexandre MARIUS Jacob 1879-1954, Matricule 34777
Bagnard et Anarchiste qui passa 25 ans au bagne.

soirée proposée par le collectif libertaire Marius Jacob

http://www.collectif-libertaire.net/
Ps : Ces lectures sont le fruit d’un travail de compilation établi à partir du livre de Jean Marc DELPECH Historien : l’honnête cambrioleur paru à l’atelier de création libertaire.

marius jacob

 

Pour les petits accompagnés (de 0 à 7 ans) qui n’aiment pas lire et aussi un peu pour les autres qui aiment lire.

de 15h à 17h.

Et après le samedi, tous les 15 jours aux mêmes heures.
Professionnels de la petite enfance présents.

Boissons, jus de fruits, chocolat, petits prix.

Collage/montage réalisé par jean-marc juin à partir des œuvres suivantes :

C’EST COMPLET ! MERCI !

Thème : Virtuel !

Important : je limite le nombre d’inscrits à 15 personnes afin de ne pas perdre en qualité. Merci d’en prendre note. C’est reparti pour une nouvelle série !

Je vous propose de venir discuter, librement et tranquillement, autour d’un verre, de ce grand mystère connu de tous et de toutes : l’art d’aimer. Reprenons ces longues discussions sur l’art d’aimer toujours en toute simplicité et amitié, sans se prendre la tête mais tout en discutant sérieusement. 

Pour ce soir. La place des réseaux sociaux virtuels dans votre vie, pour vous est-ce un simple outil ? Un mode de vie ? Un moyen de vivre de nouvelles aventures ? Vous ne pouvez plus vous en passer ?

Quelles sont vos idées, vos expériences sur le sujet ? Bref discutons, discutons de cela et d’autre chose !  Au plaisir de vous voir !

Précautions d’usage :

Afin que la discussion se passe au mieux et comme nous serons dans le domaine de l’émotionnel non pas de la raison, je vous demande d’observer quelques règles simples afin d’éviter de blesser quelqu’un même sans le vouloir :

  • écouter la parole de l’autre, ne pas parler en même temps,
  • respecter ce qui est dit même si cela vous semble absurde,
  • si une personne parle d’une expérience un peu trop personnelle, merci de faire en sorte que ce qui est dit par cette personne ne devienne pas un ragot,
  • si une personne pose une question et qu’une autre personne, pour quelque raison que ce soit, ne souhaite pas répondre en disant « non » ; merci de ne pas forcer cette personne et de respecter son choix de se taire.


Permanent(e)(s) : JmJ & Mag

Pour les petits accompagnés (de 0 à 7 ans) qui n’aiment pas lire et aussi un peu pour les autres qui aiment lire.

de 15h à 17h.

Et après le samedi, tous les 15 jours aux mêmes heures.
Professionnels de la petite enfance présents.

Boissons, jus de fruits, chocolat, petits prix.

Collage/montage réalisé par jean-marc juin à partir des œuvres suivantes :

Simfonija Donbassa (Entuziazm) par Dziga Vertov (1h)

Suivant son idée de Laboratoire de l’écoute, Dziga Vertov crée un film d’une rare densité à la fois collage sonore et visuel. Considéré comme un chef-d’oeuvre bien que moins que connu que l’homme à la caméra ce film présente des séquences sonores et visuelles qu’une femme semble écouter et découvrir à l’aide d’un appareil mystérieux…

How to operate your brain par Timothy Leary (30 mn)

Connu pour être l’une des références de la contre-culture des années 60 et 70, le film « How to operate your brain » est un essai sous forme de court-métrage qui tente de créer un surcharge d’informations. Accompagnant le discours de Timothy Leary qui présente Socrate, Marshal MacLuhan et Ralf Waldo Emerson des images/collages visuels ainsi qu’une bande son spécifique nous délivre plusieurs manières de voir et de percevoir un même film.

 

Permanent(e)(s) : Jmj

Pour les petits accompagnés (de 0 à 7 ans) qui n’aiment pas lire et aussi un peu pour les autres qui aiment lire.

de 15h à 17h.

Et après le samedi, tous les 15 jours aux mêmes heures.
Professionnels de la petite enfance présents.

Boissons, jus de fruits, chocolat, petits prix.

Collage/montage réalisé par jean-marc juin à partir des œuvres suivantes :

Plus d’infos, bientôt !

soirée proposée par le collectif libertaire Marius Jacob

http://www.collectif-libertaire.net/
marius jacob

 

Tout est dans le titre et on change de date du même coup ! Assemblée générale de l’APCD, Repas convivial et projection d’end:civ !

END :CIV examine notre culture de dépendance à la violence systémique et à l’exploitation environnementale et enquête sur l’épidémie résultant des sites contaminés et des nations en état de choc. Basé en partie sur Endgame, le livre au succès retentissant écrit par Derrick Jensen, END :CIV questionne : «Si ton pays se faisait envahir par des extraterrestres qui coupent des forêts, qui empoisonnent l’eau et l’air et contaminent les réserves de nourriture, résisterais-tu?»

Les vraies causes de l’effondrement de la civilisation sont habituellement dues à la sur-utilisation des ressources. Pendant que ces mots sont écrits, le monde est en train d’agoniser sous le chaos économique, le pic pétrolier, le changement climatique, la dégradation de l’environnement et l’agitation politique. Tous les jours, les manchettes remanient les histoires de scandales et de trahison de la confiance du peuple. Nous n’avons pas à faire des demandes indignées pour la fin de ce système mondial actuel : il semble déjà se désagréger.

 

Vous trouverez toutes les informations nécessaires sur le site officiel d’END:CIV, version française
 

Pour les petits accompagnés (de 0 à 7 ans) qui n’aiment pas lire et aussi un peu pour les autres qui aiment lire.

de 15h à 17h.

Et après le samedi, tous les 15 jours aux mêmes heures.
Professionnels de la petite enfance présents.

Boissons, jus de fruits, chocolat, petits prix.

Collage/montage réalisé par jean-marc juin à partir des œuvres suivantes :

Débats, paroles sur le vaste thème de l’art d’aimer !

Quelles sont vos idées, vos expériences sur le sujet ? Bref discutons, discutons de cela et d’autre chose !  Au plaisir de vous voir !

Précautions d’usage :

Afin que la discussion se passe au mieux et comme nous serons dans le domaine de l’émotionnel non pas de la raison, je vous demande d’observer quelques règles simples afin d’éviter de blesser quelqu’un même sans le vouloir :

  • écouter la parole de l’autre, ne pas parler en même temps,
  • respecter ce qui est dit même si cela vous semble absurde,
  • si une personne parle d’une expérience un peu trop personnelle, merci de faire en sorte que ce qui est dit par cette personne ne devienne pas un ragot,
  • si une personne pose une question et qu’une autre personne, pour quelque raison que ce soit, ne souhaite pas répondre en disant « non » ; merci de ne pas forcer cette personne et de respecter son choix de se taire.


Permanent(e)(s) : JmJ & Mag

Plus d’infos, bientôt !

soirée proposée par le collectif libertaire Marius Jacob

http://www.collectif-libertaire.net/
marius jacob

 

Pour les petits accompagnés (de 0 à 7 ans) qui n’aiment pas lire et aussi un peu pour les autres qui aiment lire.

de 15h à 17h.

Et après le samedi, tous les 15 jours aux mêmes heures.
Professionnels de la petite enfance présents.

Boissons, jus de fruits, chocolat, petits prix.

Collage/montage réalisé par jean-marc juin à partir des œuvres suivantes :

Débats, paroles sur le vaste thème de l’art d’aimer !

Quelles sont vos idées, vos expériences sur le sujet ? Bref discutons, discutons de cela et d’autre chose !  Au plaisir de vous voir !

Précautions d’usage :

Afin que la discussion se passe au mieux et comme nous serons dans le domaine de l’émotionnel non pas de la raison, je vous demande d’observer quelques règles simples afin d’éviter de blesser quelqu’un même sans le vouloir :

  • écouter la parole de l’autre, ne pas parler en même temps,
  • respecter ce qui est dit même si cela vous semble absurde,
  • si une personne parle d’une expérience un peu trop personnelle, merci de faire en sorte que ce qui est dit par cette personne ne devienne pas un ragot,
  • si une personne pose une question et qu’une autre personne, pour quelque raison que ce soit, ne souhaite pas répondre en disant « non » ; merci de ne pas forcer cette personne et de respecter son choix de se taire.


Permanent(e)(s) : JmJ & Mag

logo ligue des droits de l'homme

« Droits de l’Homme et psychologie »

Il s’agit d’analyser.les rapports existant entre les droits de l’Homme tels qu’ils ont été déterminés par l’article 1er de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme de 1948 et la psychologie en tant que discipline à la fois scientifique et herméneutique.

La question fondamentale est : la psychologie confirme t-elle ou infirme t-elle la prétention à l’objectivité et à l’universalité de ces droits ?

Pour permettre à tous de participer à cette réflexion, le conférencier s’appliquera, sous sceau du dialogue avec l’ auditoire, à définir tout d’abord les principaux concepts philosophiques et psychologiques du sujet puis dans les conférences à venirn il exposera la différence entre compréhension scientifique et herméneutique afin d’analyser selon un prisme critique les conclusions des neurosciences et de la psychanalyse en matière de liberté d’égalité et de fraternité.

Jacques Mesnard, membre de la section LDH de Périgueux, est psychologue clinicien et praticien de la philosophie et de l’histoire. Il a partagé sa carrière entre son enseignement de l’histoire-géographie dans le secondaire, la pratique de la psychologie clinique en milieu hospitalier et ses recherches universitaires en histoire, en philosophie et en psychologie dans le cadre de ses différentes thèses. Depuis 1995 sa réflexion a inauguré des positions originales dans les disciplines qu’il pratique et qu’il aura l’honneur de vous présenter au cours de ces conférences

 

Débats, paroles sur le vaste thème de l’art d’aimer !

Quelles sont vos idées, vos expériences sur le sujet ? Bref discutons, discutons de cela et d’autre chose !  Au plaisir de vous voir !

Précautions d’usage :

Afin que la discussion se passe au mieux et comme nous serons dans le domaine de l’émotionnel non pas de la raison, je vous demande d’observer quelques règles simples afin d’éviter de blesser quelqu’un même sans le vouloir :

  • écouter la parole de l’autre, ne pas parler en même temps,
  • respecter ce qui est dit même si cela vous semble absurde,
  • si une personne parle d’une expérience un peu trop personnelle, merci de faire en sorte que ce qui est dit par cette personne ne devienne pas un ragot,
  • si une personne pose une question et qu’une autre personne, pour quelque raison que ce soit, ne souhaite pas répondre en disant « non » ; merci de ne pas forcer cette personne et de respecter son choix de se taire.


Permanent(e)(s) : JmJ & Mag

END :CIV examine notre culture de dépendance à la violence systémique et à l’exploitation environnementale et enquête sur l’épidémie résultant des sites contaminés et des nations en état de choc. Basé en partie sur Endgame, le livre au succès retentissant écrit par Derrick Jensen, END :CIV questionne : «Si ton pays se faisait envahir par des extraterrestres qui coupent des forêts, qui empoisonnent l’eau et l’air et contaminent les réserves de nourriture, résisterais-tu?»

Les vraies causes de l’effondrement de la civilisation sont habituellement dues à la sur-utilisation des ressources. Pendant que ces mots sont écrits, le monde est en train d’agoniser sous le chaos économique, le pic pétrolier, le changement climatique, la dégradation de l’environnement et l’agitation politique. Tous les jours, les manchettes remanient les histoires de scandales et de trahison de la confiance du peuple. Nous n’avons pas à faire des demandes indignées pour la fin de ce système mondial actuel : il semble déjà se désagréger.

 

Vous trouverez toutes les informations nécessaires sur le site officiel d’END:CIV, version française
 

Pour les petits accompagnés (de 0 à 7 ans) qui n’aiment pas lire et aussi un peu pour les autres qui aiment lire.

de 15h à 17h.

Et après le samedi, tous les 15 jours aux mêmes heures.
Professionnels de la petite enfance présents.

Boissons, jus de fruits, chocolat, petits prix.

Collage/montage réalisé par jean-marc juin à partir des œuvres suivantes :

Débats, paroles sur le vaste thème de l’art d’aimer !

Quelles sont vos idées, vos expériences sur le sujet ? Bref discutons, discutons de cela et d’autre chose !  Au plaisir de vous voir !

Précautions d’usage :

Afin que la discussion se passe au mieux et comme nous serons dans le domaine de l’émotionnel non pas de la raison, je vous demande d’observer quelques règles simples afin d’éviter de blesser quelqu’un même sans le vouloir :

  • écouter la parole de l’autre, ne pas parler en même temps,
  • respecter ce qui est dit même si cela vous semble absurde,
  • si une personne parle d’une expérience un peu trop personnelle, merci de faire en sorte que ce qui est dit par cette personne ne devienne pas un ragot,
  • si une personne pose une question et qu’une autre personne, pour quelque raison que ce soit, ne souhaite pas répondre en disant « non » ; merci de ne pas forcer cette personne et de respecter son choix de se taire.


Permanent(e)(s) : JmJ & Mag

image d'illustrationde 20h à 20h30 Interludes

Interludes est une nouvelle série de sorties que je vous propose.
L’idée est de faire découvrir des films à but artistiques qui,
généralement, sont destinés aux musées, aux expositions d’art moderne,
etc.

Avec l’avènement d’Internet, ces artistes qui travaillent l’image et
le son ont trouvé naturellement un moyen de diffusion beaucoup plus
important que les seuls lieux autorisés. Cerise sur la gâteau, ces
oeuvres sont le plus souvent mis à disposition pour une diffusion
gratuite auprès du public.

Interludes est une manière de visiter ce patrimoine ancien et moderne,
je sélectionnerai quelques films sur une durée de 30 minutes maximum
pour chaque sortie.

image d'illustrationà partir de 20h30 café doc : « It felt like a kiss » d’adam curtis

« It felt like a kiss » raconte l’histoire d’un monde enchanté, point
d’orgue de l’après guerre, qui a été construit par le pouvoir
Américain et comment ceux qui vivent dans ce monde enchanté y
répondent. A partir d’images et de musiques d’archives, le film
explore le thème du pouvoir et de son incarnation dans le monde.

Ce documentaire est surtout axé sur les années 60. Il trace comment se
sont mis en place les principaux faits historiques : la guerre froide,
la course à l’espace, l’histoire de Lee Harvey Oswald (assassin de
Kennedy), les premières apparitions du virus du sida, Saddam Hussein,
Oussama Ben Laden, la mise en place de Mobutu soutenu par le cia, la
violence subie par les femmes, la guerre contre l’homosexualité, …

au plaisir de vous y voir !

Permanent(e)(s) : Jmj

image d'illustration

soirée proposée par le collectif libertaire Marius Jacob

http://www.collectif-libertaire.net/
marius jacob

 

Pour les petits accompagnés (de 0 à 7 ans) qui n’aiment pas lire et aussi un peu pour les autres qui aiment lire.

de 15h à 17h.

Et après le samedi, tous les 15 jours aux mêmes heures.
Professionnels de la petite enfance présents.

Boissons, jus de fruits, chocolat, petits prix.

Collage/montage réalisé par jean-marc juin à partir des œuvres suivantes :

Débats, paroles sur le vaste thème de l’art d’aimer !

Quelles sont vos idées, vos expériences sur le sujet ? Bref discutons, discutons de cela et d’autre chose !  Au plaisir de vous voir !

Précautions d’usage :

Afin que la discussion se passe au mieux et comme nous serons dans le domaine de l’émotionnel non pas de la raison, je vous demande d’observer quelques règles simples afin d’éviter de blesser quelqu’un même sans le vouloir :

  • écouter la parole de l’autre, ne pas parler en même temps,
  • respecter ce qui est dit même si cela vous semble absurde,
  • si une personne parle d’une expérience un peu trop personnelle, merci de faire en sorte que ce qui est dit par cette personne ne devienne pas un ragot,
  • si une personne pose une question et qu’une autre personne, pour quelque raison que ce soit, ne souhaite pas répondre en disant « non » ; merci de ne pas forcer cette personne et de respecter son choix de se taire.


Permanent(e)(s) : JmJ & Mag

logo ligue des droits de l'homme

« Droits de l’Homme et psychologie »

Il s’agit d’analyser.les rapports existant entre les droits de l’Homme tels qu’ils ont été déterminés par l’article 1er de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme de 1948 et la psychologie en tant que discipline à la fois scientifique et herméneutique.

La question fondamentale est : la psychologie confirme t-elle ou infirme t-elle la prétention à l’objectivité et à l’universalité de ces droits ?

Pour permettre à tous de participer à cette réflexion, le conférencier s’appliquera, sous sceau du dialogue avec l’ auditoire, à définir tout d’abord les principaux concepts philosophiques et psychologiques du sujet puis dans les conférences à venirn il exposera la différence entre compréhension scientifique et herméneutique afin d’analyser selon un prisme critique les conclusions des neurosciences et de la psychanalyse en matière de liberté d’égalité et de fraternité.

Jacques Mesnard, membre de la section LDH de Périgueux, est psychologue clinicien et praticien de la philosophie et de l’histoire. Il a partagé sa carrière entre son enseignement de l’histoire-géographie dans le secondaire, la pratique de la psychologie clinique en milieu hospitalier et ses recherches universitaires en histoire, en philosophie et en psychologie dans le cadre de ses différentes thèses. Depuis 1995 sa réflexion a inauguré des positions originales dans les disciplines qu’il pratique et qu’il aura l’honneur de vous présenter au cours de ces conférences

 

Plus d’infos, bientôt 🙂


Débats, paroles sur le vaste thème de l’art d’aimer !

Quelles sont vos idées, vos expériences sur le sujet ? Bref discutons, discutons de cela et d’autre chose !  Au plaisir de vous voir !

Précautions d’usage :

Afin que la discussion se passe au mieux et comme nous serons dans le domaine de l’émotionnel non pas de la raison, je vous demande d’observer quelques règles simples afin d’éviter de blesser quelqu’un même sans le vouloir :

  • écouter la parole de l’autre, ne pas parler en même temps,
  • respecter ce qui est dit même si cela vous semble absurde,
  • si une personne parle d’une expérience un peu trop personnelle, merci de faire en sorte que ce qui est dit par cette personne ne devienne pas un ragot,
  • si une personne pose une question et qu’une autre personne, pour quelque raison que ce soit, ne souhaite pas répondre en disant « non » ; merci de ne pas forcer cette personne et de respecter son choix de se taire.


Permanent(e)(s) : JmJ & Mag

image descriptive de la soirée

soirée proposée par le collectif libertaire Marius Jacob

http://www.collectif-libertaire.net/
marius jacob

 

Débats, paroles sur le vaste thème de l’art d’aimer !

Quelles sont vos idées, vos expériences sur le sujet ? Bref discutons, discutons de cela et d’autre chose !  Au plaisir de vous voir !

Précautions d’usage :

Afin que la discussion se passe au mieux et comme nous serons dans le domaine de l’émotionnel non pas de la raison, je vous demande d’observer quelques règles simples afin d’éviter de blesser quelqu’un même sans le vouloir :

  • écouter la parole de l’autre, ne pas parler en même temps,
  • respecter ce qui est dit même si cela vous semble absurde,
  • si une personne parle d’une expérience un peu trop personnelle, merci de faire en sorte que ce qui est dit par cette personne ne devienne pas un ragot,
  • si une personne pose une question et qu’une autre personne, pour quelque raison que ce soit, ne souhaite pas répondre en disant « non » ; merci de ne pas forcer cette personne et de respecter son choix de se taire.


Permanent(e)(s) : JmJ & Mag

Plus d’infos, bientôt 🙂


Vernissage : exposition de peintures d’ALARIC

« Artnarchie » au cours de laquelle chacune et chacun est invité à s’exprimer en liberté sur le sujet et pourra apporter ses textes et/ou ceux d’autres auteurs et/ ou ses réalisations, créations… ou, simplement, son point de vue ; instruments de musique bienvenus. En outre, nous partagerons un casse-croûte, chacun/E apportant un petit plat.

image d'illustration

 

soirée proposée par le collectif libertaire Marius Jacob

http://www.collectif-libertaire.net/
marius jacob

 

affiche du filmJean-Luc Danneyrolles, agriculteur de Provence et Carlos Pons, réalisateur Espagnol, organisent un voyage vers Grenade à la rencontre du mouvement social alternatif, entre agro-écologie et changement de paradigme. Ils partent lors des grands froids de février 2012, avec pour tout moyen d’échange et seule richesse des semences paysannes.

Le témoignage d’un mouvement qui prend de l’ampleur. Un autre monde est en marche, ici et maintenant.

Nous sommes très heureux et fiers de recevoir quelques membres de la revue Z qui ont participé au numéro 7 consacré à la ville de Thessalonique en Grèce.

affiche de la soirée

image d'illustrationUn nouveau rendez-vous aux thétards. Chaque premier jeudi du mois.

Image par Pollini (Own work) [GFDL or CC-BY-SA-3.0-2.5-2.0-1.0], via Wikimedia Commons

image d'illustrationUn nouveau rendez-vous aux thétards. Chaque premier jeudi du mois.

Image par Pollini (Own work) [GFDL or CC-BY-SA-3.0-2.5-2.0-1.0], via Wikimedia Commons

image d'illustrationUn nouveau rendez-vous aux thétards. Chaque premier jeudi du mois.

Coma previst nos tornarem trobar aus « Thétards » per tornar virar amb lo « Talher Culturau Occitan » Avem plan d’ideas…aportatz las vostras e dau lanç dinamique..(cafes Oc, concerts, cors, rencontras, films etc….) Tenetz vos fiers e escarabilhats coma daus perdigals… Amistats Adiusiatz

Image par Pollini (Own work) [GFDL or CC-BY-SA-3.0-2.5-2.0-1.0], via Wikimedia Commons

image d'illustrationUn nouveau rendez-vous aux thétards. Chaque premier jeudi du mois.

Coma previst nos tornarem trobar aus « Thétards » per tornar virar amb lo « Talher Culturau Occitan » Avem plan d’ideas…aportatz las vostras e dau lanç dinamique..(cafes Oc, concerts, cors, rencontras, films etc….) Tenetz vos fiers e escarabilhats coma daus perdigals… Amistats Adiusiatz

Image par Pollini (Own work) [GFDL or CC-BY-SA-3.0-2.5-2.0-1.0], via Wikimedia Commons

Le bonheur existe, trouvons-le !

image d'illustrationNous vous proposons un après-midi de rencontre et de partage, sur le thème du bonheur… à plusieurs, on est plus intelligent !

Mettons en commun nos idées, nos expériences, et enrichissons-nous mutuellement dans la bonne humeur. Nous repartirons sans doute avec un supplément de bonheur !

Le débat mouvant est très simple et ressemble à un grand jeu. Il ne demande aucune connaissance particulière.

L’idéal est d’avoir au minimum 15 participants. S’il y a moins de 15 inscrits, le débat mouvant ne fonctionnera pas et la réunion sera remise à plus tard.


Quelques règles simples :

  • Respect de l’autre : écouter, ne pas se couper la parole
  • Non jugement de ce qui est dit
  • Essayer de comprendre le point de vue de l’autre
  • Confidentialité sur la parole de chaque participant

image d'illustrationUn nouveau rendez-vous aux thétards. Chaque premier jeudi du mois.

Coma previst nos tornarem trobar aus « Thétards » per tornar virar amb lo « Talher Culturau Occitan » Avem plan d’ideas…aportatz las vostras e dau lanç dinamique..(cafes Oc, concerts, cors, rencontras, films etc….) Tenetz vos fiers e escarabilhats coma daus perdigals… Amistats Adiusiatz

Image par Pollini (Own work) [GFDL or CC-BY-SA-3.0-2.5-2.0-1.0], via Wikimedia Commons

image d'illustrationUn nouveau rendez-vous aux thétards. Chaque premier jeudi du mois.

Coma previst nos tornarem trobar aus « Thétards » per tornar virar amb lo « Talher Culturau Occitan » Avem plan d’ideas…aportatz las vostras e dau lanç dinamique..(cafes Oc, concerts, cors, rencontras, films etc….) Tenetz vos fiers e escarabilhats coma daus perdigals… Amistats Adiusiatz

Image par Pollini (Own work) [GFDL or CC-BY-SA-3.0-2.5-2.0-1.0], via Wikimedia Commons